Portrait d’Ulrich Robeiri, un levalloisien médaillé !

À l’occasion des championnats du monde d’escrime, qui se déroulaient à Budapest, l’épéiste levalloisien Ulrich Robeiri a remporté la médaille de bronze par équipe, avec ses partenaires tricolores Ivan Trevejo, Daniel Jerent et Alexandre Blaszyck, en battant la Pologne (45-35).Ulrich Robeiri

Une médaille mondiale pour Levallois !

equipe escrime

Invincibles de 2005 à 2011, les Français tentaient de récupérer le titre perdu l’an passé face aux États-Unis. S’ils n’y sont pas parvenus, ils offrent tout de même le bronze à une délégation française qui repart de Hongrie avec le maigre butin de deux médailles. Parmi les escrimeurs, Ulrich Robeiri (né le 26 octobre 1982 à Cayenne en Guyane) est un habitant de Levallois Perret qui pratique son art au Levallois Sporting Club ! Dans ses malles, cinq titres consécutifs de champion du monde par équipes à l’épée. Mais en 2012, année de ses 30 ans, le Guyanais pensera à lui-même. Objectif : une sélection olympique individuelle.

 

Ulrich Robeiri : un citoyen de Levallois (presque) comme les autres…

combatMédaillé d’or aux JO de Pékin, champion du monde, guyanais, un tempérament de feu sous une apparente nonchalance à qui il ne faut pas se fier. Jeune père et travaillant à la direction informatique de la RATP, Ulrich Robeiri aime les défis qu’offre l’escrime et en particulier l’épée qui reflète l’esprit du duel où il faut toujours être sur ces gardes quelque soit l’adversaire que l’on rencontre. Le jeu qu’il y a entre les différentes stratégies. Le travail quotidien à l’entraînement… Dans la vie, le sportif se pense être assez simple, il aime la musique, la salsa cubaine en particulier sur laquelle il aime danser aussi, les bons restos et depuis peu le vin… Autrement, il est passionné de sport en général (foot, basket, volley, hand, boxe…).

3 questions à Ulrich Robeiri …

Lucie pour CartridgeWorld : La Fédération française d’escrime a donné à l’équipe de France masculine d’épée le surnom des « Invincibles ». Quel effet cela fait-il de porter une telle étiquette ?


Ulrich Robeiri : Elle met en avant nos huit titres mondiaux consécutifs. Et, en même temps, notre capacité à répondre présent dans toutes les grandes occasions. Mais nous,equipe lavallois les escrimeurs, gardons une certaine distance par rapport à cette appellation. Tout au long de la saison, nous gagnons et nous perdons des tournois. La défaite, on connaît. On sait tous qu’elle peut arriver n’importe quand. Tout va très vite, dans le sport de haut niveau. Cette prise de conscience de la fragilité de notre statut « d’invincibles » explique certainement en partie notre série de titres mondiaux.

CW : Cette réussite collective, unique dans l’escrime mondiale, ne fait-elle pas oublier que l’épée reste un sport individuel ?


Ulrich Robeiri : Il nous faut avoir la capacité, dans les grands championnats, d’oublier l’épreuve individuelle, réussie ou pas, pour basculer dans la compétition collective. Mais nous avons tous des objectifs individuels. Les entraîneurs nous mobilisent autour de la course à la sélection. Cela peut constituer un tournant pour l’épée française.

CW: A titre personnel, où en êtes-vous dans cette course au billet olympique?

Ulrich Robeiri : 
Comme les autres, je veux aller dans les prochains tournois individuels. La concurrence sera très difficile. Aujourd’hui, je suis plutôt devant car j’ai remporté cette médaille mondiale. Mais je n’oublie pas que je suis toujours dans la course. Il me faudra réussir d’autres grandes performances durant la saison, monter sur le podium en Coupe du Monde, c’est déjà fait. J’ai mes chances pour la suite…

 

Levallois Sporting-Club Escrime
Gymnase Eric Srecki
152, rue Danton
92300 Levallois-Perret
Tel: 07.86.92.15.99

www.lscescrime.fr

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *